Quels logiciels de messagerie utiliser pour correspondre sur le web ?

Les emails, on en reçoit tous des dizaines par jour.

On aura vite compris qu'il suffit de s'inscrire à un service en ligne pour reçevoir en peu de temps nombre de courriers non sollicités (le spam).

La plupart du temps, remonter la piste jusqu'au fournisseur qui a communiqué votre adresse de courrier éléctronique (le plus souvent vendu un fichier d'adresses email) est un parcours du combattant pour l'internaute néophyte.

A qui s'adresser ? Que dire ? Quels sont mes droits en tant qu'internaute, que le revendeur a bafoué en transmettant mon adresse ?

Nous verrons prochainement les procédures à suivre pour stopper la diffusion d'une adresse. Contrairement à ce que l'on peut penser, ce n'est pas peine perdue, et les démarches sont finalement assez simples. Le traitement peut-être long et il est parfois plus rapide de se créer une nouvelle adresse qui ne sera jamais communiquée aux sites, mais il serait dommage de croire que les spammeurs ne peuvent pas être punis ou même ennuyés.

Les dangers liés au courriel sont multiples, et vont de la simple nuisance (spam) jusqu' à la fraude par hameçonnage (phishing) et l'acheminement de logiciels indésirables (virii, spyware, vers internet et chevaux de troie, backdoor et keylogger, la liste n'est malheureusement pas exhaustive...)

Il va donc falloir filtrer ses courriers entrants !

Prochainement une liste de clients de messagerie electronique : Mozilla Thunderbird, Microsoft Outlook et Outlook Express, Pégase, Incrédimail, The bat!...

Les navigateurs internet font partie de ces outils utilisés mais dont la connaissance se limite dans la plupart des foyers connectés à internet à un emploi "tel quel", c'est à dire sans changer quoi que ce soit à la configuration logicielle.